Cabinet dentaire du Dr Laurent ETZOL

05 61 51 39 29

Parodontite et diabète

Chez les diabétiques, on constate que le développement des caries dentaires ou des maladies parodontales est plus élevé que chez le patient sain.

 

Le diabète favorise les maladies parodontales :

Le déchaussement des dents est aggravé et accéléré chez les patients qui présentent un diabète non équilibré.
Ils produisent moins de salive pour éliminer la plaque dentaire. Le mauvais contrôle de la glycémie modifie la composition de la salive (plus riche en glucose), favorisant ainsi l’apparition de micro-organismes plus nocifs pour le parodonte.

La personne diabétique a tendance également à perdre le collagène de ses gencives, accélérant la destruction du parodonte (tissu de soutien de la dent).
Le diabète cause une inflammation des vaisseaux sanguins et entraîne une diminution de l’afflux sanguin dans les minuscules vaisseaux des gencives, nuisant à la nutrition des gencives et à la guérison des infections.
Les diabétiques qui fument sont aussi beaucoup plus susceptibles de souffrir de problèmes liés à la maladie des gencives.
Les diabétiques, aussi bien du type I que du type II, présentent un risque 3 fois plus élevé de développer des maladies parodontales que les non-diabétiques. Inversement, une parodontite non dépistée ou non traitée peut influer sur la gravité ou la stabilisation du diabète.

Comment prévenir la maladie parodontale ?

Le diabète est un facteur déclencheur de la maladie parodontale. Pour éviter ce risque le meilleur moyen est de maintenir l’équilibre de son diabète.

  • Chez les personnes équilibrées le tissu gingival se comporte de façon presque normale.
  • Chez les personnes mal équilibrées la perte osseuse est particulièrement grave.
 

Article rédigé par le praticien le 14/04/2020